« Les jours me glissent au bout des doigts,
il me manque un fuseau. »
Tcheng Wi Mo, poète chinois

ange_au_sablier

Le sablier, symbole du temps qui passe, serait une invention chinoise, sans qu'on puisse la dater avec précision. La première mention d'un sablier figure dans une pièce de Baton, poète comique athénien du IIIe siècle avant J.-C.
Pour d'autres, c'est au VIIe siècle que le sablier apparaît. Il est moins précis que la clepsydre, mais il fonctionne encore lorsqu'il fait froid ou qu'il gèle. Il n'a pas de graduations pour indiquer l'heure. On ne l'utilise que pour mesurer des durées, ce qu'il fait avec une bonne précision tout de même. Son inconvénient est qu'il faut souvent le retourner pour mesurer des intervalles de temps relativement longs.

sablier2

Christophe Colomb l'utilisa sur son navire en 1492 pour connaître l'heure et faire le point sur sa situation (même si la position qu'il calculait restait bien loin de la réalité !). Son histoire parcourt les siècles et il est utilisé alors que les horloges ont été inventées.

t_instantprecieux

En 1676 le vaisseau royal Suédois «Kronan» (La Couronne) explose et coule. Deux sabliers  ont été retrouvés dans l'épave et sont exposés au Kalmar Läns Museum. Selon le conservateur, «le grand sablier a été probablement employé pour mesurer le temps, le plus petit pour mesurer des temps plus brefs permettant d'enregistrer la vitesse du navire à voiles.»

t_sablier